Le Plateau de Chastel-Marlhac

 

Constitué d’un plateau basaltique circulaire, limité par des falaises abruptes hautes de 25 à 30 mètres et constituées de prismes basaltiques, sur 1 000 mètres de long et 800 mètres de large, le plateau de Chastel-Marlhac est une citadelle de lave.

 

Le Monteil - Plateau de Chastel-Marlhac (34) (Copier)

 

 

Le Monteil - Plateau de Chastel-Marlhac (53) (Copier)

 

D’un point de vue géologique, il s’agit soit d’un ancien lac de lave durcie et dégagé par l’érosion – un paléolac – soit d’une butte détachée par l’érosion de la planèze voisine. Le plateau ainsi créé domine le bassin de Saignes et offre un vaste panorama en direction du Limousin et des Monts Dore.

 

Naturellement défendu par de hautes falaises basaltiques, ce plateau a de tout temps, attiré l’homme et certaines découvertes archéologiques témoignent d’une présence celtique puis d’un oppidum gaulois devenu une place forte romaine.

 

 

Cinq siècles plus tard, Grégoire de Tours, dans son ouvrage « Histoire des Francs » nous éclaire sur l’aspect du site au Haut Moyen Âge : « le château était entouré d’un rocher de cent pieds ou même plus, taillé à pic, sans qu’on ait eu à construire des murs; au milieu est un grand étang dont l’eau claire est très agréable […]. En outre, cette forteresse s’étend sur un si grand espace que les habitants cultivent de la terre dans l’enceinte des murs et récoltent des fruits en abondance ».

 

Aujourd’hui, dans ce petit village rattaché au Monteil en 1903, trois belvédères ont été aménagés par la Communauté de Communes et offrent une vue à 360° sur le territoire de Sumène Artense. Il est possible d’accéder à ce site, en vélo (20 minutes aller), depuis la Piste Verte.

 

Belvèdère du Plateau de Chastel Marlhac

 

Le Monteil - Plateau de Chastel-Marlhac (4) (Copier)

 

Pour y accéder, un cheminement de 3km a été mis en place .

 

Suivez les panneaux « Sites Remarquables » !

 

 

 

 

Carte Plateau de Chastel Marlhac